Midi Libre « Arts et émotions partagés autour de la 10e Teyrannaise »

Midi Libre

Malgré une météo exécrable le samedi, qui a freiné la venue des visiteurs, cette 10e édition de la Teyrannaise des Arts, proposée par la commission culture, a permis de belles rencontres entre amateurs et artistes confirmés. Dans un espace très aéré, ils étaient 60 exposants, dont un tiers de Teyrannais. Les peintres toujours très nombreux (50), aux côtés de cinq photographes et six sculpteurs, réunis le temps d’un week-end réussi, à en juger par l’ambiance qui a régné tout au long de ce rendez-vous artistique, notamment lors du repas pris en commun le dimanche midi, mais aussi grâce aux moments musicaux assurés par Henri Lubrano et ses musiciens avec leur formation Un Ton d’écart, sans oublier ses respirations musicales en compagnie de Chris.

Sur un podium installé au cour de l’exposition, une animation était proposée autour de l’art du body painting, avec le concours de Lucie et Bérangère sur le corps desquelles, Audrey a exercé ses talents.

Autres moments forts, les deux superbes représentations de la compagnie du Kiosque, qui présentait L’Ombre du Diamant , mêlant avec efficacité, théâtre, musique et peinture, celles de Raymond Attanasio, invité d’honneur de cette dixième édition.

Que ce soit sur les cimaises, sur la scène, dans la tête ou dans les yeux, de belles émotions ont été partagées durant deux journées où une large palette de sensibilités artistiques était offerte à tous.

Lauréats 2010 :

Peinture : Georges Cavrera (Saint-Geniès-des-Mourgues), voir www.lesamispeintres.com

Prix du Public : Odile Escoffier (Castelnau-le-Lez) Voir www.odile-art.fr

Sculpture : Patrick Salomone (La Grande-Motte), voir www.salamonepatrick.canalblog.com

Photographie : Teddy Beltran (Montpellier) pas de site.

Coup de cour : Chris Middleton (Montpellier), voir www.chrismiddleton.fr

Parmi les artistes remarqués, l’univers de Valérie Giallombardo (toute nouvelle Teyrannaise et graphiste de métier), celui de Delphine Gache (une illustratrice passionnée de féerie et inconditionnelle amoureuse de la nature, également Teyrannaise). Et bien d’autres encore qui méritaient d’être admirés.

La remise des prix et autres récompenses à l’issue de l’édition annuelle. Teyran

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *